CEPII, Recherche et Expertise sur l'economie mondiale
 Relocaliser, réindustrialiser : dans quels buts ?


Sébastien Jean
Vincent Vicard

Relocaliser la production, ou plus largement réindustrialiser, nécessite des interventions qui peuvent sembler coûteuses en matière de pouvoir d’achat ou d’efficacité de l’allocation des ressources. Trois types d’objectifs peuvent cependant motiver de telles politiques : améliorer le solde courant, défendre l’autonomie stratégique et mettre à profit les externalités du secteur industriel, qui innove, rémunère bien les qualifications faibles ou intermédiaires et a une activité répartie sur l’ensemble du territoire. Il convient toutefois d’être cohérent. Un rééquilibrage macroéconomique est indispensable au sein de l’Union européenne, mais le déficit courant de la France est très faible, parce que le déficit commercial est compensé par l’excédent des revenus étrangers des multinationales. Les arguments stratégiques, pour leur part, ne s’appliquent qu’à des secteurs critiques, qu’il faut identifier. Quant à l’exploitation des externalités de l’industrie, elle doit venir compléter efficacement les aides ciblant déjà l’innovation et certains territoires.

 Données source :  let410.xlsx



Abonnez vous au flux RSS de la lettre du CEPII
http://www.cepii.fr/CEPII/rss/RSSLettre.asp
La lettre du CEPII
N° 410   septembre 2020


Texte intégral



Référence
BibTeX (with abstract),
plain text (with abstract),
RIS (with abstract)

Retour