Le blog du CEPII
Partager

Le CEPII vous présente ses meilleurs voeux pour 2016 !

Après une année riche d’évènements marquants, beaucoup de questions de fond se posent sur les évolutions de l’économie mondiale en 2016, que le CEPII s’efforcera d’éclairer au travers d’outils d’analyse en constante évolution.
Par Sébastien Jean
Billet du 1er janvier 2016


L’année écoulée a été riche en évènements marquants, porteurs ou révélateurs d’évolutions profondes de l’économie mondiale et des relations économiques internationales. L’atonie persistante de la croissance et de l’investissement dans les pays riches pose la question du nouveau régime de croissance, de la redéfinition des politiques monétaires et des conséquences pour la stabilité financière et le système monétaire international. Dans les pays émergents, et tout particulièrement la Chine, le ralentissement en cours interroge sur les conditions de la maîtrise d’une phase de transition délicate, sur ses modalités et sur ses conséquences. En Europe, le règlement de la crise de la dette publique grecque laisse beaucoup de questions ouvertes sur le fonctionnement de la zone euro et sur ses évolutions éventuelles. Dans le même temps, la crise des réfugiés a profondément modifié la donne sur les questions migratoires, obligeant les européens à porter un regard neuf sur leurs politiques en la matière, qu’il s’agisse d’intégration dans chaque pays, de coordination au niveau européen ou d’implications internationales. Les relations commerciales ont été marquées par le ralentissement des échanges mondiaux, qui interroge sur l’évolution du fractionnement international des chaînes de valeur et sur la compréhension de ses déterminants et conséquences, dans un monde marqué par la forte imbrication des économies et par le rôle central des entreprises multinationales. L’accord annoncé pour un Partenariat Transpacifique ouvre potentiellement une ère nouvelle pour les politiques commerciales, alors que l’Europe est déjà engagée, avec la Partenariat Transatlantique, dans une négociation de première importance. Enfin, l’Accord de Paris sur le changement climatique ouvre potentiellement une nouvelle ère d’actions internationales concertées en la matière, dont l’urgence est chaque jour plus évidente.

Ces évènements transformateurs dépassent largement le cadre conjoncturel. Pour les éclairer, il est plus que jamais nécessaire de rassembler des informations pertinentes et circonstanciées, et de proposer des analyses approfondies et détaillées. L’équipe du CEPII s’y est activement employé en 2015, de différentes manières. Les bases de données statistiques du Centre ont été mises à jour, améliorées et étendues, pour couvrir notamment la pratique des langues, les gammes de commerce et les barrières non tarifaires. Leur audience déjà large a encore augmenté cette année. Pour répondre aux besoins d’information structurée et accessible, nous avons également lancé cette année les Profils-Pays du CEPII, qui mettent en libre accès une caractérisation détaillée et didactique de l’insertion internationale de 80 économies. Les analyses du centre se sont déclinées sur des supports variés : des documents de travail, articles scientifiques, éditoriaux, ouvrages et chapitres d’ouvrage, l’édition 2016 de L’économie mondiale, la revue International Economics, La Lettre du CEPII, les Policy Briefs du CEPII, les Panoramas du CEPII. Près de 400 publications au total en 2015, pour vous aider à décrypter les enjeux de l’économie mondiale et à anticiper leurs évolutions. Le blog du CEPII (105 billets) et les nombreux séminaires et conférences (21 organisées ou co-organisées par le CEPII, 29 par le Club du CEPII en 2015) permettent en outre de mettre ces questions et ces analyses en débat. Que l’on en juge par la fréquentation de notre site, le nombre de téléchargements ou les citations, l’audience de ces travaux augmente. S’il en était besoin, c’est pour nous un encouragement supplémentaire à persévérer en 2016 dans nos efforts pour donner à comprendre l’économie internationale.

Toute l’équipe du CEPII se joint à moi pour vous souhaiter une très belle année 2016 !




< Retour