Le blog du CEPII
Partager

Le CEPII vous présente ses meilleurs voeux pour 2013 !

En ce début d’année 2013, le CEPII change de direction, mais pas de cap.
Par Sébastien Jean
Billet du 14 janvier 2013


En ce début d’année 2013, le CEPII change de direction, mais pas de cap : produire des travaux de recherche et d’expertise sur l’économie mondiale, utiles à l’information publique et à la formulation des politiques économiques. Cet objectif passe par une qualité scientifique toujours renouvelée, illustrée par le développement et l’utilisation des outils d’analyse les plus pointus. Il passe aussi par des applications pertinentes, tenant compte au mieux des évolutions récentes et des questions de politique économique les plus brûlantes. Enfin, la communication y contribue de façon décisive, pour rendre aussi accessibles et intelligibles que possible les enseignements de nos analyses et de celles de nos confrères ; le site internet rénové du Centre, qui combine un contenu déjà très riche à une clarté et une élégance accrues, en sera à n’en pas douter un outil de prédilection.

La réputation du Centre n’est plus à faire ; récemment encore, le rapport Moreau a souligné qu’il « a une grande notoriété et la qualité de ses travaux est particulièrement reconnue ». Cette reconnaissance est celle de toute une équipe ; elle illustre aussi la qualité remarquable du travail fourni par Agnès Bénassy-Quéré en tant que directrice du Centre au cours des six dernières années, et fournit l’occasion de l’en remercier chaleureusement.

Les questions importantes ne manquent pas au menu de notre agenda de recherche. Comment consolider la sortie de crise de la zone euro et plus largement éclairer les évolutions des équilibres macroéconomiques en Europe et dans le monde ? Comment améliorer notre compréhension des liens évolutifs entre la finance et l’économie réelle ? Quels sont les déterminants des performances françaises à l’exportation, en termes de quantité comme de qualité, et donc quels leviers peuvent être utilement actionnés pour les améliorer ? Quels sont les ressorts et les perspectives de développements des pays émergents, ou en passe de l’être ? Quels sont les enjeux économiques de la migration des personnels qualifiés ? Quels sont les impacts des politiques commerciales et des normes environnementales sur les échanges internationaux ? Une liste exhaustive serait trop longue.

En somme, faire fructifier ses atouts et les mettre au mieux au service de la collectivité, tels sont les vœux que je forme pour le CEPII en 2013. Nous nous y employons déjà.

Excellente année à tous nos lecteurs !

Sébastien Jean, directeur du CEPII

 



< Retour