Retour à liste des newsletters
Février 2015        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

La complémentarité des investissements public et privé

Une hausse de l’investissement public conduit à une hausse durable de la production et du stock de capital total de l’économie, hausse plus prononcée lorsque la part du capital public dans le stock de capital total de l’économie est initialement élevée.>>>
Thomas Brand, Sébastien Doisy & Natacha Valla
  publications




  Edito




Le rôle des inégalités dans l’instabilité financière

Si la montée des inégalités et l’instabilité financière croissante ont fait l’objet d’analyses abondantes, elles n’avaient guère été mises en relation avant la crise de 2007-2008. Aux États-Unis, les deux phénomènes se sont accélérés à partir du milieu des années 1990 et l’endettement des ménages via les fameux crédits subprime a joué un rôle déterminant dans le déclenchement de la crise.>>>
Jérôme Héricourt, Rémi Bazillier



  Faits & chiffres

40%



C'est la diminution de la part de la France dans les exportations mondiales de biens et services en valeur entre 1999 et 2013. La France se situe ainsi parmi les pays les moins performants. Seul le Japon fait clairement moins bien avec un recul de 46%, tandis que le Canada a une performance comparable à celle de la France. >>>
Matthieu Bussière, Guillaume Gaulier & Sébastien Jean



  Opinion




Qui va supporter le coût de la dette grecque ?

Sauf à tordre le cou au FMI ou à la BCE et à créer un précédent, les États membres de la zone Euro risquent donc de devoir supporter - directement et à travers le mécanisme de financement collectif qu’ils ont mis en place - la charge d’un allègement de la dette grecque quitte à recourir à des artifices comptables qui permettent de reporter dans le futur le constat de la perte. >>>
Christophe Destais







Demande de crédit atone malgré des taux d'intérêt bas

En dépit de conditions très avantageuses, la demande de crédit est atone dans tous les domaines en France. Mais l’offre des banques manque elle-même de vigueur. Elles préfèrent acquérir ou souscrire des obligations émises par les entreprises, mieux traitées par les ratios de Bâle et engendrant moins de coûts fixes qu’un dossier de crédit, si bon soit-il. >>>
Jean-Pierre Patat



  Emplois
  • Economistes
  • Économiste
    Date limite de dépôt de candidature :
    13 février 2015
  • ISSN: 1255-7072
    Directeur de publication : Sébastien Jean
    Rédacteur en chef : Dominique Pianelli