Retour à liste des newsletters
Février 2020        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

Phase One Deal : une trêve qui crée plus de problèmes qu’elle n’en résout

L’accord commercial signé le 15 janvier n’est qu’une trêve, laissant en place des droits de douane additionnels sur les deux tiers environ des importations américaines en provenance de Chine. Les engagements d’achats de produits américains devraient contribuer à diminuer le déficit commercial vis-à-vis de la Chine, mais pas nécessairement à réindustrialiser les États-Unis, tandis qu’ils léseront les pays tiers. Les engagements sur les droits de propriété intellectuelle, les transferts de technologie ou les services financiers, renforceront plutôt l’investissement en Chine des entreprises américaines, si tant est qu’ils aient un impact significatif. Et les engagements chinois d’alignement partiel sur les pratiques américaines en termes de normes sanitaires, pour sensibles qu’ils soient, n’auront que des conséquences commerciales limitées en ampleur et cantonnées au secteur agricole. En l’absence de système de règlement des différends basé sur un socle institutionnel crédible, l’accord échoue à garantir une stabilité durable, d’autant que le problème central des subventions industrielles n’est pas abordé, et que la perspective d’un accord « de phase deux » paraît nébuleuse et incertaine. Cet accord constitue un nouveau pas franchi dans la déstabilisation du système commercial multilatéral, en tentant d’assujettir les relations commerciales au rapport de force politique bilatéral.
Sébastien Jean
>>>
  publications







  Edito




Économie immatérielle, productivité et développement financier

La production a opéré un basculement structurel vers l’incorporation d’actifs immatériels. Parallèlement, les gains de productivité ont ralenti. Cette Lettre, signée Axelle Arquié, met en évidence un lien de nature financière entre ces deux évolutions. Les secteurs combinant dépendance financière et intensité en actifs immatériels élevées sont ainsi les seuls à bénéficier encore d'un effet positif du développement financier en termes de gains de productivité. Cette dynamique où le « gagnant emporte tout » (« winner-takes-all ») freine la diffusion des gains de productivité et contribue à leur baisse au niveau agrégé.
>>>


  Bases de données




EQCHANGE Annual Assessment 2019

This publication, accompanying the 2019’s update of EQCHANGE, aims at providing an overview of exchange rate misalignments for 2018. In a nutshell, 2018 has been characterized by relatively minor movements in exchange rate misalignments except few EMEs that registered important downward movements owing from the exchange rate depreciations. This is especially the case of Turkey, and to a lesser extent, Brazil, India, Indonesia and Russia. In contrast, most of the major currencies registered a slight appreciation vis-à-vis the US dollar that generally translated in upward movements in currency misalignments. The euro area is again featured two opposite situations with Finland Germany, Ireland and the Netherlands displaying noticeable undervaluations.
Carl Grekou

>>>


  Faits & chiffres




Does Birthplace Diversity affect Economic Complexity? Cross-country Evidence

Dany Bahar, Hillel Rapoport & Riccardo Turati's cross-country analysis suggests that birthplace diversity is strongly and positively associated with economic complexity. This holds particularly for diversity among highly educated migrants and for countries at intermediate levels of economic complexity. The results are robust to accounting for previous trends in birthplace diversity as well as to using alternatives diversity measures. Finally, they provide evidence suggesting that birthplace diversity boosts economic complexity by increasing the diversification of the host country’s export basket.
>>>


  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Sébastien Jean
Rédacteur en chef : Dominique Pianelli