Retour à liste des newsletters
Septembre 2019        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus


Présentation de l'ouvrage annuel du CEPII

L’année 2019 aura vu l’embellie d’il y a un an faire long feu. L’économie mondiale a ralenti et les tensions internationales, commerciales et géopolitiques, se sont emballées. Le commerce est en crise systémique et la coordination internationale en lambeaux, alors même que l’urgence climatique nous somme d’agir au niveau planétaire. Ces aspects seront au cœur de la première session.

Le ralentissement de l’économie mondiale vient aussi mettre un point d’arrêt à la normalisation de la politique monétaire là où elle était entamée et la diffère là où elle ne l’était pas encore. La fragilité structurelle du système financier persistant, il se pourrait que cela renforce l’instabilité d’ensemble. Ces aspects seront débattus lors de la seconde session.

Voir le programme
Inscription en ligne
>>>
  publications







  Evénements

L'économie mondiale 2020 - conférence de présentation
11 septembre 2019

Petit-déjeuner débat "Guerres commerciales" avec Sébastien Jean, Directeur du CEPII
17 septembre 2019

"Why Europe must untie its Gordian Safe Asset Knot " with Michala Marcussen, Group Chief Economist and Head of Economic and Sector Research, Société Générale
24 septembre 2019

La France est-elle exposée au protectionnisme ?
2 octobre 2019

"Brexit, le compte à rebours"
avec Iain Begg, London School of Economics and Political Science, et Robert Ophèle, Président de l'Autorité des marchés financiers (AMF)

15 octobre 2019

The 2019 Euro-Latin Network on Integration and Trade (ELSNIT)
Conference hosted by the CEPII

23 - 24 octobre, 2019

Research seminar "Globalization and international tax competition" by Professor Assaf Razin, Cornell University and Tel Aviv University
6 novembre 2019

Immigration in OECD Countries - 9th Annual International Conference
12 - 13 décembre, 2019

  Edito



SOMMAIRE

 


L’économie mondiale 2020 : ralentissement sous haute tension

Le 12 septembre, l’ouvrage annuel du CEPII, L’économie mondiale 2020, publié par La Découverte dans sa collection Repères, sera dans toutes les bonnes librairies. Isabelle BensidounJézabel Couppey-Soubeyran  en dévoile quelques-uns des principaux enseignements.
L’économie mondiale ralentit à l’ombre de tensions commerciales et géopolitiques aiguës alors que la coordination internationale est en lambeaux. Au-delà du protectionnisme de Donald Trump, c’est à une crise commerciale systémique que l’on assiste. La défiance envers les accords commerciaux grandit : mais comment les évalue-t-on ? Ce contexte est particulièrement défavorable à une coopération internationale pour sauver le climat. Pourtant, l’urgence est là. Agira-t-on avant qu’il ne soit trop tard ? Dix ans après la crise financière de 2007-2008, les fragilités financières perdurent : quels en sont les ressorts et peut-on y parer ? Les politiques monétaires restent très accommodantes. Les banques centrales parviendront-elles un jour à les normaliser ? Comment réinventer alors leurs objectifs et leurs instruments ? Un dernier chapitre traite cette année de la Turquie, de la tourmente économique et politique dans laquelle elle plonge.
Les compléments statistiques situent les données récentes dans une perspective longue.

>>>


  Faits & chiffres




La création d’entreprises a été fortement affectée par la Grande récession à partir de 2008-2009

La création d’entreprises a été fortement affectée par la Grande récession à partir de 2008-2009, connaissant une chute brutale suivie d’une longue période de stagnation, tant en France qu’aux États-Unis. Quel a été le rôle de la crise financière dans cette dynamique de la création d’entreprises ? Et quelles sont les conséquences macroéconomiques de cette évolution ? Nous mettons en évidence dans cette Lettre le rôle prépondérant des contraintes financières dans les variations cycliques de la création d’entreprises. Lors d’une crise financière, la hausse du coût du crédit et la faiblesse de l’activité économique amènent, en effet, des créateurs d’entreprises à renoncer à leur projet, ce qui entraîne des pertes persistantes d’emplois et de productivité. D’après nos estimations, à partir d’une base de données macroéconomiques et financières pour les États-Unis de 1980 à nos jours, les variations d’incertitude et leur impact sur les variables financières expliqueraient près de la moitié des variations cycliques de la création d’entreprises. Étant donné les incidences de ces dernières sur l’emploi et la productivité, les politiques d’aide à la création d’entreprises revêtent un enjeu essentiel.
Marlène Isoré & Fabien Tripier

>>>


  Votre avis nous interesse
ISSN: 1255-7072
Directeur de publication : Sébastien Jean
Rédacteur en chef : Dominique Pianelli