Retour à liste des newsletters
Mars 2019        



Le contenu de l'édition anglaise peut différer      

Europe Monnaie & Finance Commerce & Mondialisation Migrations Politique économique Economies émergentes Compétitivité & Croissance Environnement & Ressources Naturelles
  Focus

L'économie française souffre plus d'une perte de sites de production industrielle que d'un défaut de compétitivité

Les exportations françaises n’ont pas regagné ces dernières années les parts de marché qu’elles avaient perdues avant la crise, suscitant des inquiétudes sur la compétitivité. Cette atonie ne s’explique ni par une mauvaise structure de spécialisation, ni par un effet d’irréversibilité de la désindustrialisation, et les interprétations en termes de compétitivité hors prix ne sont guère mieux fondées. Elle reflète surtout le manque de rééquilibrage macroéconomique au sein de la zone euro et l’importance de l’investissement à l’étranger des entreprises françaises. Les revenus que ceux-ci engendrent expliquent d’ailleurs pourquoi, en dépit du déficit commercial, la balance courante française est quant à elle presque à l’équilibre.
Charlotte Emlinger, Sébastien Jean & Vincent Vicard
>>>
  publications






  Edito




Un monde moins inégalitaire, mais des pays plus inégaux ?

Alors qu’à la fin des années 1990 le débat sur les inégalités dans le monde était focalisé sur l’évolution des inégalités entre pays ou internationales, il s’est aujourd’hui déplacé sur la dynamique des inégalités internes, celles qui se manifestent au sein des pays. L’objet de ce Panorama est de proposer un bilan des évolutions, ces dernières décennies, des inégalités de revenus à différents niveaux : inégalités entre pays, inégalités internationales, inégalités mondiales et inégalités internes.
Isabelle Bensidoun & Grégoire Elkouby

>>>


  Faits & chiffres




Les "nouvelles routes de la soie" : essai d'évaluation

(3/4) La Chine acteur global de la mondialisation

Un bilan de l’activité chinoise à l’international depuis 2013 frappe d'abord par la rapidité avec laquelle elle a fait de la Chine un acteur majeur de la mondialisation tant en termes d'investissements directs que de prêts aux pays en développement. Le projet des routes de la soie qui est un projet unique, hors norme, apparaît avant tout comme un moyen de structurer progressivement la vision chinoise de la mondialisation, qui allie intérêt économique et stratégique de la Chine à long terme.

(4/4) Des obstacles sur la route

L’expansion internationale de la Chine emprunte de multiples voies : celles du commerce, de l’investissement, de la finance et de la monnaie, pour s’en tenir à l’économie. Ce faisant, elle poursuit différents objectifs. Le projet de nouvelles routes apparait comme le moyen de donner un cadre souple à cette stratégie globale de la Chine. Cependant on peut s’interroger sur sa faisabilité.

Michel Fouquin
& Jean-Raphaël Chaponnière



  Emplois
  • Secrétaire général(e)
    Date limite de dépôt de candidature :
    15 avril 2019
  •   Votre avis nous interesse
    ISSN: 1255-7072
    Directeur de publication : Sébastien Jean
    Rédacteur en chef : Dominique Pianelli